Passer au contenu
Début du contenu
Start of content

e-3956 (Justice)

Pétition électronique
Lancée par Sonia Robinson de Burlington (Ontario)

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition à la Chambre des communes

Attendu que :
  • La violence faite aux femmes est une crise de santé publique au Canada qui nécessite la prise de mesures urgentes;
  • Le système judiciaire actuel au Canada n’est pas équipé pour protéger les femmes;
  • La violence conjugale touche une femme sur quatre au cours de sa vie;
  • Une femme ou une fille est tuée tous les deux jours, en moyenne, quelque part au Canada;
  • Parallèlement, le taux d’enfants tués par un parent violent augmente parce que les juges ne tiennent pas compte des signaux d’alarme et mettent les enfants directement en danger;
  • Les enfants ne sont pas seulement exposés à la violence familiale, ils la subissent;
  • Dans le pire des cas, les enfants sont tués par un parent violent;
  • Chaque année au Canada, une trentaine d’enfants sont tués par un de leurs parents;
  • La mère est responsable dans environ 40 % des cas, souvent à cause d’une dépression postnatale ou d’un trouble mental;
  • Dans les 60 % des cas où le père est le meurtrier, le mobile est généralement la colère, la jalousie ou la vengeance à la suite d’une séparation;
  • Les juges doivent suivre une formation sur la violence conjugale et le contrôle coercitif;
  • Un programme de formation structuré offrirait un autre rempart aux victimes et permettrait de prévenir la violence et les mauvais traitements;
  • La Loi de Keira porte le nom de Keira Kagan, tuée par son père à l’âge de quatre ans en 2020;
  • Un vote pour la Loi de Keira, qu’édicterait le projet de loi C-233, aura pour effet non seulement de protéger les victimes de violence et les enfants, mais aussi de sauver des vies.
Nous soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions la Chambre des communes d’appuyer le projet de loi d’initiative parlementaire C-233 parrainé par Anju Dhillon, qui prévoit une formation accrue pour les juges de nomination fédérale sur la violence conjugale et le contrôle coercitif.
Ouverte pour signature
30 mars 2022 à 10 h 54 (HAE)
Fermée pour signature
28 juillet 2022 à 10 h 54 (HAE)
Photo - Pam Damoff
Oakville-Nord—Burlington
Caucus Libéral
Ontario
Avis relatif aux pétitions