Passer au contenu Début du contenu
Start of content

e-3168 (Affaires étrangères)

Pétition électronique
Lancée par Roy Wignarajah de Scarborough (Ontario)

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition au ministre des Affaires étrangères

Attendu que :
  • Le Canada est membre du Cogroupe du Sri Lanka Group au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies;
  • Le haut-commissaire du Conseil a publié son rapport sur le Sri Lanka le 27 janvier 2021;
  • Au paragraphe 59 de son rapport, le haut-commissaire exhorte les États membres à renvoyer le dossier du Sri Lanka à la Cour pénale internationale;
  • Deux fois déjà, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a exprimé son appui aux initiatives de responsabilisation et de réconciliation du Sri Lanka, notamment au moyen de la résolution 30/1, mais le Sri Lanka s’est unilatéralement retiré de ces initiatives en mars 2020;
  • Le haut-commissaire indique que le Sri Lanka a fait la preuve de son incapacité et de sa réticence à traduire en justice les responsables de crimes internationaux et de violations graves des droits de la personne;
  • En mars 2011, le groupe d’experts et le groupe d’examen interne sur le Sri Lanka du secrétaire général de l’ONU ont rapporté que près de 40 000 Tamouls ont été tués et que 70 000 personnes ont disparu au cours des six derniers mois de la guerre ayant pris fin en 2009;
  • Si le dossier du Sri Lanka n’est pas renvoyé devant la Cour pénale internationale, le pays se sentira autorisé à poursuivre ses atrocités contre les Tamouls en toute impunité.
Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions le ministre des Affaires étrangères :
1. de travailler avec les membres du Cogroupe et de rallier les autres membres du Conseil en vue de l’adoption d’une nouvelle résolution aux sessions de février et de mars 2021 afin de garantir aux victimes d’atrocités internationales que justice sera rendue;
2. de s’assurer que la nouvelle résolution comporte des mécanismes pour renvoyer le dossier du Sri Lanka à la Cour pénale internationale;
3. de s’assurer que la nouvelle résolution exige que les atrocités de masse ne soient pas répétées et qu’elle comporte, comme mesure de justice réparatrice, la tenue d’un référendum que surveilleront des observateurs internationaux et auquel participeront les victimes, afin de déterminer l’avenir politique des Tamouls.
Ouverte pour signature
10 février 2021 à 9 h 04 (HAE)
Fermée pour signature
11 avril 2021 à 9 h 04 (HAE)
Photo - Heather McPherson
Edmonton Strathcona
Caucus Nouveau Parti démocratique
Alberta
Avis relatif aux pétitions