Passer au contenu Début du contenu
Start of content

e-2764 (Affaires sociales et égalité)

Pétition électronique
Lancée par Vanessa Fells de Dartmouth (Nouvelle-Écosse)

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition à la Chambre des communes

Attendu que :
  • Le Canada a participé activement à la traite transatlantique des esclaves et à la réduction à l’esclavage des peuples africains;
  • Le racisme systémique anti-Noirs existe aujourd’hui au Canada et qu’il est directement lié à l’esclavage;
  • La vie des Afro-Canadiens compte, elle aussi;
  • La Nouvelle-Écosse, qui a accueilli ses premières personnes noires en 1605, est le berceau de l’histoire des Noirs au Canada, mais aussi le lieu d’origine de l’esclavage des peuples africains au Canada;
  • Les Néo-Écossais d’origine africaine sont un peuple distinct dont l’apport à tous les aspects de la société canadienne a toujours été important et l’est encore aujourd’hui;
  • Les Nations Unies ont fait des années 2015 à 2014 la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine et ont demandé aux pays de reconnaître les souffrances et les maux causés par l’esclavage des peuples africains et de s’excuser de leurs torts en la matière;
  • Lors de son séjour au Canada, le groupe de travail de l’ONU a notamment recommandé que des excuses soient présentées pour les injustices historiques découlant de l’esclavage et que le caractère distinct des Afro-Canadiens soit légalement reconnu;
  • À ce jour, le gouvernement du Canada n’a pas reconnu le rôle du Canada dans l’esclavage des peuples africains et de leurs descendants ni présenté d’excuses à cet effet;
  • Le Sénat n’a pas adopté le projet de loi S-255, qui aurait désigné officiellement le 1er août Jour de l’émancipation dans le but commémorer l’abolition de l’esclavage.
Nous, soussignés, Afro-Canadiens, citoyens et résidents du Canada, prions la Chambre des communes d’adopter une résolution demandant au gouvernement du Canada de présenter des excuses pour le rôle du Canada dans l’esclavage des peuples africains et de leurs descendants, de reconnaître publiquement que les Afro-Canadiens constituent un peuple distinct, de faire du 1er août le Jour de l’émancipation et de renouveler l’engagement qu’a pris le Canada de contrer les conséquences, d’une génération à l’autre, de l’esclavage, de la ségrégation et du racisme systémique anti-Noirs.

Réponse de la ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : ADAM VAN KOEVERDEN

Le gouvernement tient à remercier les pétitionnaires d'avoir demandé à la Chambre des communes d’adopter une résolution demandant au gouvernement du Canada de présenter des excuses pour le rôle du Canada dans l’esclavage des peuples africains et de leurs descendants, de reconnaître publiquement que les Afro-Canadiens constituent un peuple distinct, de faire du 1er août le Jour de l’émancipation et de renouveler l’engagement qu’a pris le Canada de contrer les conséquences, d’une génération à l’autre, de l’esclavage, de la ségrégation et du racisme systémique anti-Noirs.

L'histoire des Noirs est l'histoire du Canada.

Le gouvernement du Canada reconnaît l'esclavage des Africains au Canada et le racisme, les préjugés, les inégalités et les obstacles systémiques auxquels les Canadiens d'ascendance africaine continuent de faire face. Le gouvernement reconnaît également l'importance de partager l'histoire des Canadiens noirs, de promouvoir le patrimoine culturel noir et de continuer à souligner les contributions importantes que les Canadiens noirs ont apportées et continue d’apporter à l'établissement, à la croissance et au développement du Canada.

En décembre 1995, à la suite d'une motion de l'honorable Jean Augustine, la Chambre des communes a officiellement reconnu le mois de février comme le Mois de l'histoire des Noirs au Canada. En 1996, le premier Mois de l’histoire des Noirs a été célébré et les activités d’éducation du public et de promotion du gouvernement du Canada concernant les Canadiens d’ascendance africaine se sont poursuivies, se déroulant toute l’année et ne se limitant pas à février. Par exemple, en 2017, dans le contexte des célébrations du 150ème anniversaire du Canada et de la Journée de l'émancipation, le ministère du Patrimoine canadien a collaboré avec les organisations desservant les communautés noires de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse pour soutenir l'organisation de l'exposition itinérante « En route vers le Nord » de Patrimoine canadien.

Le 30 janvier 2018, au nom du gouvernement du Canada, le premier ministre Justin Trudeau a officiellement reconnu la Décennie internationale des Nations Unies pour les personnes d'ascendance africaine (2015-2024). Le thème de la décennie est « Les personnes d'ascendance africaine: reconnaissance, justice et développement ». Le 17 juillet 2019, le gouvernement du Canada a publié Bâtir une fondation pour le changement: la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme (2019-2022), qui comprenait la création d'un nouveau programme d'action contre le racisme et la création d'un secrétariat de lutte contre le racisme. Le Secrétariat s'est engagé à faire progresser les droits de la personne en collaborant avec les groupes en quête d'équité, tous les ordres de gouvernement et tous les secteurs de la société pour démanteler le racisme systémique au Canada. C'est un guichet unique pour les ressources et les outils de lutte contre le racisme. Ce travail consiste également à aider les ministères gouvernementaux à identifier les obstacles systémiques et les lacunes dans les initiatives, à mettre en œuvre de nouveaux efforts de réactivité et à suivre les impacts dans le but de meilleurs résultats pour la communauté.

Le 31 juillet 2020, le ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada a annoncé quatre nouvelles désignations dans le cadre du Programme national de commémoration historique et des efforts visant à faire la lumière sur les expériences collectives et personnelles des Canadiens noirs et de leur lutte pour la liberté, l'égalité et la justice. L'une de ces nouvelles désignations, L'esclavage des peuples africains au Canada (vers 1629-1834), reconnaît l'importance historique nationale de plus de 4000 esclaves d'origine africaine dans les colonies britanniques et françaises qui devinrent plus tard le Québec, l'Ontario, la Nouvelle-Écosse, L'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick, ainsi que l'exploitation, la violence physique, sexuelle et psychologique dont ils ont été victimes.

Le 9 septembre 2020, le premier ministre a annoncé le lancement du tout premier Programme d’entrepreneuriat noir au Canada, qui aidera des milliers de propriétaires d’entreprises noirs à se remettre de la crise du COVID-19 et à se reconstruire.

Et le 15 octobre 2020, le ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse a annoncé les 85 projets qui recevraient un financement dans le cadre du nouveau Programme d'action contre le racisme. Ces projets aideront les organisations nationales, régionales et locales à apporter de réels changements sur le terrain, dans leurs collectivités et partout au Canada.

Il est important que les Canadiens continuent de se renseigner sur toute la portée de notre histoire. Bien que beaucoup de travail reste à faire pour s'attaquer au traumatisme intergénérationnel causé par l'esclavage et démanteler son héritage durable, le gouvernement du Canada sait que l'apprentissage de cette histoire est essentiel pour comprendre et aborder les réalités auxquelles les Canadiens noirs continuent de faire face. Nous continuerons à travailler avec la communauté pour reconstruire mieux et de manière consciemment plus inclusive.

Ouverte pour signature
29 juillet 2020 à 9 h 04 (HAE)
Fermée pour signature
28 août 2020 à 9 h 04 (HAE)
Présentée à la Chambre des Communes
Andy Fillmore (Halifax)
2 novembre 2020 (Pétition n° 432-00194)
Réponse du gouvernement déposée
25 janvier 2021
Photo - Andy Fillmore
Halifax
Caucus Libéral
Nouvelle-Écosse
Avis relatif aux pétitions