Passer au contenu Début du contenu
Start of content

e-2451 (Citoyenneté et immigration)

Pétition électronique
Lancée par karen leung de Richmond (Colombie-Britannique)

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
  • Des touristes étrangers donnent naissance au Canada uniquement pour obtenir la citoyenneté canadienne pour leurs nouveau-nés;
  • Ces « touristes obstétriques » utilisent intentionnellement des moyens trompeurs pour contourner le processus légitime d’immigration, ce qui est immoral;
  • Les « touristes obstétriques » profitent des ressources médicales limitées du Canada, mais qu’il y a des cas où ils ne paient pas les coûts associés, ce qui entraîne des coûts plus élevés pour les contribuables canadiens.
Nous, soussignés, citoyens du Canada, prions le gouvernement du Canada de cesser d’accorder la citoyenneté canadienne aux enfants qui sont nés au Canada dont les parents ne sont pas citoyens canadiens.

Réponse du ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : L'honorable Marco Mendicino

La citoyenneté acquise par la naissance en sol canadien est une politique de très longue date au Canada. Celle-ci est en place depuis l’adoption de la première Loi sur la citoyenneté canadienne en 1947. Sauf pour les enfants nés de personnes jouissant de privilèges et immunités diplomatiques, toute personne née au Canada acquiert automatiquement la citoyenneté canadienne.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a établi des mesures pour protéger l’intégrité des programmes d’immigration et de citoyenneté du Canada.

Les ressortissants étrangers qui désirent entrer au Canada sont tenus de déclarer le but de leur séjour au moment de présenter une demande de visa. Les demandeurs doivent toujours être honnêtes quant au motif de leur visite. Tous les visiteurs au Canada doivent satisfaire aux exigences de séjour temporaire au Canada, telles que prévues dans la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Les demandes de visa sont évaluées au cas par cas, en fonction des faits particuliers présentés par le demandeur dans chaque dossier. Les décisions sont prises par des agents des visas hautement formés conformément à la législation en matière d’immigration canadienne. Les agents des visas tiennent compte de plusieurs facteurs en vue de déterminer si un demandeur est véritablement un résident temporaire. La fourniture de faux renseignements ou documents à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada ou à l’Agence des services frontaliers du Canada est considérée comme une fausse représentation et comporte de graves conséquences

Tandis que le fait de fournir de faux renseignements est considéré comme une fausse représentation et comporte de graves conséquences, le fait que les non résidentes donnent naissance au Canada n’est pas considéré comme une fraude en vertu de la Loi sur la citoyenneté. Aux termes de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, une personne n’est pas visée par une interdiction de territoire et ne peut se voir refuser un visa simplement au seul motif qu’elle est enceinte ou qu’elle pourrait donner naissance au Canada.

Le gouvernement du Canada est engagé à protéger le public contre la fraude et les pratiques de consultation contraires à l’éthique ainsi qu’à protéger l’intégrité des programmes d’immigration et de citoyenneté du Canada. Pour y arriver, IRCC a mis en œuvre des réformes exhaustives dans le but de renforcer les mesures pour mettre fin aux pratiques des consultants sans scrupules et à l’exploitation de nos programmes au moyen de fausses déclarations. Le budget 2019 a annoncé 51,9 millions de dollars et 10,1 millions en cours pour protéger les Canadiens, tout comme les personnes désireuses de se refaire une nouvelle vie au Canada, contre les consultants en immigration sans scrupules. Ceci permettra d’accroître le nombre d’enquêtes et les mesures de mise en œuvre, d’accentuer la sensibilisation et de renforcer la surveillance des consultants.

Ouverte pour signature
2 mars 2020 à 9 h 33 (HAE)
Fermée pour signature
30 juin 2020 à 9 h 33 (HAE)
Présentée à la Chambre des Communes
Alice Wong (Richmond-Centre)
30 septembre 2020 (Pétition n° 432-00045)
Réponse du gouvernement déposée
16 novembre 2020
Photo - Alice Wong
Richmond-Centre
Caucus Conservateur
Colombie-Britannique
Avis relatif aux pétitions