Passer au contenu Début du contenu
Start of content

e-2435 (Affaires étrangères)

Pétition électronique
Lancée par Sam Weller de Victoria (Colombie-Britannique)

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
  • Le Canada et le Cameroun, deux des rares pays bilingues au monde ayant des populations anglophones et francophones, ont depuis plus de 60 ans des relations diplomatiques et des ententes de développement directes, le Canada ayant versé plus d’un milliard de dollars en aide au développement au Cameroun depuis les années 1960;
  • En 2016, les manifestations pacifiques des Camerounais anglophones ont été violemment réprimées par les forces de sécurité du Cameroun, déclenchant une « crise des anglophones » qui dure maintenant depuis trois ans;
  • Depuis 2016, les groupes de défense des droits de la personne, tant au Canada qu’au Cameroun, ont recensé des centaines de violations graves des droits de la personne, notamment des crimes commis contre l’humanité, dans les régions anglophones du Cameroun;
  • Au moins 3 000 personnes ont été tuées et plus de 200 villages ont été incendiés;
  • Plus de 650 000 citoyens ont dû fuir leur domicile en raison des actes de violence perpétrés par les militaires camerounais et des groupes de miliciens;
  • En raison de cette crise, plus de 800 000 enfants ne peuvent pas fréquenter l’école depuis près de quatre ans.
Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions le gouvernement du Canada :
1. de dénoncer publiquement la violence et les violations des droits de la personne perpétrées par toutes les parties en cause dans les régions anglophones du Cameroun;
2. d’exercer des pressions diplomatiques directes et soutenues sur le gouvernement du Cameroun pour le convaincre de s’engager dans des négociations réelles, sous l’égide d’un médiateur indépendant (comme les pourparlers suisses proposés), afin de parvenir à un accord de paix.

Réponse du ministre des Affaires étrangères

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : Rob Oliphant

Le gouvernement du Canada est profondément préoccupé par la violence qui se poursuit dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun. La promotion des droits de la personne et de la démocratie est un aspect essentiel de la politique étrangère canadienne. Comme il le fait partout dans le monde, le Canada appuie pleinement le droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique ainsi que la démocratie au Cameroun.

Le Canada a condamné publiquement et à maintes reprises la violence et les violations des droits de la personne dans ces régions et continue d’encourager toutes les parties au conflit à rechercher une solution négociée.

En plus de faire des déclarations publiques, le Canada soulève ses préoccupations sur la situation au Cameroun auprès de tribunes mondiales, y compris lors du plus récent Examen périodique universel sur le Cameroun au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 16 mai 2018. Le Canada s’est également joint à 38 autres pays en cosignant une déclaration conjointe sur le Cameroun lors de la réunion du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 21 mars 2019. La déclaration exhorte le gouvernement du Cameroun à accepter l’aide offerte par des partenaires régionaux et internationaux afin d’empêcher que s’effritent davantage les droits fondamentaux des personnes qui vivent dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun, une situation entraînée par le conflit entre les séparatistes armés et le gouvernement du Cameroun.  

Le haut-commissaire du Canada au Cameroun et des représentants d’Affaires mondiales Canada ont également rencontré à plusieurs reprises les autorités camerounaises pour partager les préoccupations du Canada et pour encourager le gouvernement du Cameroun à prendre des mesures en vue d’une solution négociée. Tout récemment, le haut-commissaire du Canada au Cameroun s’est rendu dans la région du Sud-Ouest et a fait part à diverses parties prenantes, y compris de la société civile et du gouvernement, des préoccupations constantes du Canada.

Le Canada encourage le Cameroun à redoubler d’effort pour résoudre de manière pacifique la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. À cet égard, le gouvernement du Canada appuie les efforts de la Suisse et du Centre pour le dialogue humanitaire en vue de faciliter un processus de négociation inclusif dans ces régions du Cameroun. Le Canada fournit du financement afin de contribuer aux efforts de facilitation déployés par le Centre pour le dialogue humanitaire et au soutien de la Swisspeace Foundation aux intervenants de la société civile œuvrant à la consolidation de la paix au Cameroun.

Le Canada continuera de collaborer avec ses partenaires internationaux dans le but de trouver des solutions pacifiques à la crise. Le Canada continuera également de promouvoir le respect des droits de la personne et d’appeler à un dialogue négocié comme meilleur moyen de résoudre pacifiquement cette crise.

Ouverte pour signature
19 mars 2020 à 16 h 49 (HAE)
Fermée pour signature
17 juillet 2020 à 16 h 49 (HAE)
Présentée à la Chambre des Communes
Len Webber (Calgary Confederation)
4 novembre 2020 (Pétition n° 432-00207)
Réponse du gouvernement déposée
25 janvier 2021
Photo - Len Webber
Calgary Confederation
Caucus Conservateur
Alberta
Avis relatif aux pétitions