Passer au contenu Début du contenu
Une adresse courriel associée avec le gouvernement du Canada ou le Parlement du Canada ne peut être utilisée afin de créer, d'appuyer ou de signer une pétition électronique.
Subscribe to RSS Feed M’abonner au fil RSS

e-2230 (Soins dentaires)

42e législature
Lancée par Zainab Al-Janabi de Mississauga (Ontario) le 11 juin 2019 à 11 h 47 (HAE)
mots-clés
Autosurveillance
Dentisterie et dentistes
Immigration et immigrants
Titres de compétences
Fermée à la dissolution

Pétition à la Chambre des communes

Attendu que :
  • Le gouvernement a d’excellentes normes sur la prestation des soins de santé, mais la réglementation de la dentisterie est l’un des secteurs qui sont trop négligés;
  • Le processus d’équivalence qu’utilise le Bureau national d'examen dentaire du Canada (BNEDC) pour délivrer des permis aux dentistes formés à l’étranger – processus qui a coûté 800 000 $ aux contribuables – ne donne pas à ces dentistes une chance juste et égale d’exercer la dentisterie au Canada. Ce processus présente en effet des faiblesses sur le plan de l’équitabilité, de la transparence et de la reddition de comptes, et doit être remis en question;
  • Le NBEDC limite le nombre d’essais à trois par examen et, contrairement à ce que font d’autres bureaux d’examen, il ne fournit pas de réponses ou d’explications avec les questions d’examen qu’il publie aux fins d’étude;
  • Les frais à payer pour passer l’examen augmentent considérablement, mais les établissements financiers hésitent à accorder des prêts, vu les haut taux d’échec;
  • Ce système fait vivre aux candidats et à leur famille des périodes très difficiles et leur cause de la détresse émotive. Beaucoup de dentistes formés à l’étranger ne peuvent ainsi pas réaliser tout leur potentiel, et bon nombre d’entre eux se retrouvent au chômage, vivent de l’aide sociale et souffrent en conséquence d’anxiété et de dépression.
Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada , prions la Chambre des communes d’examiner la législation sur l’autoréglementation des dentistes (ELIZABETH II CH. 69 sanctionnée le 18 juin 1952) et de faire une enquête sur le processus d’équivalence des dentistes formés à l’étranger qui a été mis en place en 2011 au terme d’un processus de coordination entre la Fédération canadienne des organismes de réglementation dentaire (FCORD), le NBEDC et le gouvernement fédéral.
Mississauga—Streetsville
Libéral
Ontario
Ouverte pour signature : 11 juin 2019 à 11 h 47 (HAE)
Fermée à la dissolution : 11 septembre 2019
Province / Territoire
Signatures
Alberta
175
Colombie-Britannique
103
Manitoba
31
Nouveau-Brunswick
3
Nouvelle-Écosse
14
Ontario
1175
Québec
163
Saskatchewan
14
Terre-Neuve-et-Labrador
4
Autres pays
40
Avis relatif aux pétitions électroniques