Passer au contenu Début du contenu
Une adresse courriel associée avec le gouvernement du Canada ou le Parlement du Canada ne peut être utilisée afin de créer, d'appuyer ou de signer une pétition électronique.
Subscribe to RSS Feed M’abonner au fil RSS

e-1962 (Appareils médicaux)

42e législature
Lancée par Judith Coates d'Orillia (Ontario) le 4 décembre 2018 à 11 h 48 (HAE)
mots-clés
Consommateurs et protection des consommateurs
Implants mammaires
Maladies auto-immunes
Réponse du gouvernement déposée

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
  • Les implants mammaires causent des maladies et des torts à des milliers de Canadiennes;
  • Malgré les innovations réalisées dans la fabrication d’implants, les femmes d’aujourd’hui présentent des symptômes identiques à ceux décrits il y a 30 ans, comme les maladies auto-immunes, la fatigue extrême, l’anxiété, les douleurs articulaires, l’essoufflement, la difficulté à avaler et les dermatites, qu’elles reçoivent des diagnostics erronés et sont traitées incorrectement pour des maladies présentant des symptômes semblables et qu’elles se font répéter que leurs symptômes ne sont pas imputables à leurs implants mammaires;
  • Le lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires (LAGC-IM) est une nouvelle forme de cancer, et que les implants à surface texturée sont associés à des risques plus élevés de cette maladie;
  • Un fort pourcentage de femmes touchées constatent une amélioration de leur état de santé après le retrait de leurs implants.
Nous, soussignés, citoyens du Canada, prions le gouvernement du Canada :
1. d’ordonner à Santé Canada de former un comité indépendant et impartial chargé de tenir une consultation pour examiner les liens entre les implants mammaires, les maladies auto-immunes et le LAGC-IM, et d’assurer la juste représentation de patientes atteintes du LAGC-IM au sein de ce comité, afin d’équilibrer l’influence de la sécurité des patientes et de l’évaluation des risques;
2. d’exiger des fabricants qu’ils fassent preuve de transparence quant aux produits chimiques utilisés pour créer ces instruments médicaux, lesquels sont implantés pour une longue durée;
3. d’imposer aux chirurgiens plasticiens un plus haut degré de responsabilité, en exigeant qu’ils dévoilent absolument tous les risques de ces implants pour la santé, et qu’ils obtiennent par écrit de leurs patientes un consentement informé avant l’intervention chirurgicale;
4. de rendre obligatoire le dépistage du LAGC-IM chez toutes les patientes ayant reçu un implant mammaire à surface texturée;
5. de rendre obligatoire la déclaration des cas confirmés de LAGC-IM, au lieu de compter sur un processus de déclaration volontaire.
Simcoe-Nord
Conservateur
Ontario
Pétition présentée à la Chambre des communes le 11 avril 2019 (No de pétition 421-03410)
Réponse du gouvernement déposée le 27 mai 2019 (Document parlementaire no 8545-421-03)
Ouverte pour signature : 4 décembre 2018 à 11 h 48 (HAE)
Fermée pour signature : 3 avril 2019 à 11 h 48 (HAE)
Province / Territoire
Signatures
Alberta
198
Colombie-Britannique
220
Manitoba
71
Nouveau-Brunswick
21
Nouvelle-Écosse
19
Nunavut
1
Ontario
674
Québec
2187
Saskatchewan
27
Terre-Neuve-et-Labrador
6
Autres pays
24
Avis relatif aux pétitions électroniques