Passer au contenu Début du contenu
Une adresse courriel associée avec le gouvernement du Canada ou le Parlement du Canada ne peut être utilisée afin de créer, d'appuyer ou de signer une pétition électronique.
Subscribe to RSS Feed M’abonner au fil RSS

e-1940 (Sécurité publique)

42e législature
Lancée par Tamaralynn Coulombe de Kitchener (Ontario) le 29 novembre 2018 à 8 h 8 (HAE)
mots-clés
Crime et criminalité
Enfants
Sécurité publique
Réponse du gouvernement déposée

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
  • Christine Candice Allen a été reconnue coupable d’avoir administré une susbtance anxiogène avec l’intention de causer des lésions corporelles lors de l’horrible acte d’empoisonnement de Mia Coulombe-Elms avec de la Visine, si bien que cette dernière a subi des dommages permanents et à vie au cerveau et est maintenant au cinquième centile;
  • Christine Candice Allen est considérée comme une source de risque extrêmement élevé pour la population et les enfants innocents et présente un grand risque de récidive;
  • Selon les psychologues qui ont analysé Christine Candice Allen, son manque de compréhension des infractions qu’elle a commises est problématique, puisqu’elle est incapable de préciser les motivations particulières de la violence qu’elle a perpétrée;
  • On a noté que Christine Candice Allen doit nettement mieux comprendre ses crimes violents, ses attitudes envers les enfants, ses mécanismes d’adaptation mésadaptés et ses besoins en santé mentale pour élaborer un plan efficace de prévention de la récidive;
  • Christine Candice Allen représente un tel risque pour la population que la Police régionale de Peel a émis un avis de sécurité publique à l’intention de la collectivité de Brampton dans laquelle elle s’est installée;
  • Christine Candice Allen sera en libération conditionnelle le 14 mars 2019 et, en sa présence, la sécurité de Mia Coulombe-Elms et de ses frères et de ses sœurs sera menacée, de même que celle d’enfants innocents, et, puisqu’elle ne devra suivre aucune stipulation à la fin de cette période, rien n’assurera la sécurité des enfants.
Nous soussignés, citoyens du Canada, demandons au gouvernement du Canada d’exercer son autorité morale, juridique et politique pour veiller à la sécurité de la population et des enfants innocents en créant un registre des auteurs de crimes contre des enfants à risque élevé de récidive et en permettant des délivrer des ordonnances de non communication enjoignant les délinquants à rester à l’écart de leurs enfants victimes et des familles des victimes pendant toute leur vie.
Kitchener—Conestoga
Conservateur
Ontario
Pétition présentée à la Chambre des communes le 10 avril 2019 (No de pétition 421-03373)
Réponse du gouvernement déposée le 27 mai 2019 (Document parlementaire no 8545-421-05)
Ouverte pour signature : 29 novembre 2018 à 8 h 8 (HAE)
Fermée pour signature : 29 mars 2019 à 8 h 8 (HAE)
Province / Territoire
Signatures
Alberta
15
Colombie-Britannique
17
Manitoba
9
Nouvelle-Écosse
2
Ontario
572
Québec
13
Saskatchewan
4
Terre-Neuve-et-Labrador
4
Autres pays
4
Avis relatif aux pétitions électroniques