Passer au contenu Début du contenu
Une adresse courriel associée avec le gouvernement du Canada ou le Parlement du Canada ne peut être utilisée afin de créer, d'appuyer ou de signer une pétition électronique.
Subscribe to RSS Feed M’abonner au fil RSS

e-1597 (Étiquetage des produits alimentaires)

42e législature
Lancée par Barbra Allen Bradshaw d'Abbotsford (Colombie-Britannique) le 20 mars 2018 à 14 h 25 (HAE)
mots-clés
Apports nutritionnels de référence
Étiquetage des aliments
Graisses saturées
Sel
Présentée à la Chambre des communes

Pétition à la ministre de la Santé

Attendu que :
  • Les Canadiens souffrent de maladies nutritionnelles évitables. Santé Canada a récemment fait une annonce concernant l’étiquetage proposé à l’avant des emballages de sel, de sucre et de gras saturés. Les politiques nutritionnelles s’appliquant à toute la population doivent être soutenues par des preuves scientifiques solides et cohérentes. Dans le cas du sel et des gras saturés, les données n’appuient pas ces recommandations;
  • De récentes études ont toutes conclu qu’une quantité modérée de sodium (de 3 à 5 grammes par jour) était optimale pour toute la population. Une quantité inférieure à celle-ci contribue à l’accroissement des risques de maladie et de mortalité. Aucune donnée ne montre qu’un apport en sodium inférieur à 3 grammes par jour est efficace et sûr;
  • Les gras saturés ont été condamnés dans les années 1950 d’après des données faibles et non fiables. Les éléments de preuve présentés depuis n’ont pas réussi à démontrer l’existence d’un lien entre l’alimentation et la santé du cœur. Limiter la consommation de gras saturés pourrait être nocif : la plus importante étude par observation menée jusqu’à maintenant a révélé qu’une faible consommation de gras saturés est associée à une hausse des taux de mortalité et d’AVC;
  • La meilleure façon d’orienter les politiques de santé publique est d’adopter une démarche scientifique rigoureuse. Le tort que pourrait causer aux Canadiens la mise en place de ces étiquettes de mise en garde devrait être une source de très grande préoccupation.
Nous, soussignés, citoyens du Canada, prions le ministre de la Santé :
1) De renoncer aux étiquettes de mise en garde à l’avant des emballages de sel et de gras saturés;
2) De cesser de se fier aux lignes directrices américaines en matière d’alimentation, que la National Academies of Science estime manquer de « rigueur scientifique »;
3) D’établir un comité scientifique impartial et indépendant qui se pencherait sur l’Examen des données probantes à la base des recommandations alimentaires de Santé Canada et des changements proposés au Guide.
Cloverdale—Langley City
Libéral
Colombie-Britannique
Pétition présentée à la Chambre des communes le 26 septembre 2018 (No de pétition 421-02663)
Réponse du gouvernement déposée le
Ouverte pour signature : 20 mars 2018 à 14 h 25 (HAE)
Fermée pour signature : 18 juillet 2018 à 14 h 25 (HAE)
Province / Territoire
Signatures
Alberta
431
Colombie-Britannique
379
Île-du-Prince-Édouard
22
Manitoba
132
Nouveau-Brunswick
103
Nouvelle-Écosse
122
Ontario
1910
Québec
1045
Saskatchewan
164
Terre-Neuve-et-Labrador
30
Territoires du Nord-Ouest
3
Autres pays
27
Avis relatif aux pétitions électroniques