Passer au contenu
Début du contenu
Start of content

441-00707 (Travail et emploi)

Pétition papier

Langue d'origine de la pétition : Anglais

PÉTITION À LA CHAMBRE DES COMMUNES RÉUNIE EN PARLEMENT

Attendu que :

  • Le Canada a signé l’Accord de Paris, qui inclut dans son libellé le principe de transition équitable;
  • Il est de la responsabilité du gouvernement de garantir un traitement équitable aux travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière, qui, sans que ce soit leur faute, perdent leurs emplois au fur et à mesure que l’économie canadienne se tourne vers les énergies renouvelables;
  • Les compétences des travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière peuvent facilement se transférer à des emplois dans les énergies renouvelables, si on y affecte les ressources nécessaires;
  • Le taux d’emploi dans le secteur des énergies renouvelables dépasse déjà celui de l’industrie pétrolière et gazière et continue de croître.

Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions la Chambre des communes réunie en Parlement de :

  • Créer, en consultation avec les travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière, un plan de transition équitable pour les travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière du Canada en y intégrant les 10 recommandations formulées par le Groupe de travail sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes.

Réponse du ministre des Ressources naturelles

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : L’honorable Jonathan Wilkinson, C.P., M.P.

Le gouvernement du Canada s’emploie à bâtir une économie carboneutre qui crée de nouvelles possibilités économiques, de bons emplois et une prospérité durable pour les collectivités de toutes les régions du pays, ainsi que de nouvelles technologies et des innovations qui pourront être utilisées au pays et exportées à l’étranger.

Au cœur de l’approche canadienne des mesures climatiques et investissements économiques pour une transition inclusive vers l’énergie propre figurent les gens et les collectivités; l’économie à faibles émissions de carbone ne peut exister sans une main-d’œuvre qualifiée et bien formée.

Pour ces raisons, le gouvernement du Canada est déterminé à assurer une transition équitable par la création d’emplois durables dans chacune des régions du Canada et à aller de l’avant avec des mesures globales, y compris des lois, visant la création d’emplois durables partout au pays.

Le 1er juin 2022, le ministre Wilkinson a lancé les Tables de concertation régionales sur l’énergie et les ressources. Elles ont pour mission de recenser et de poursuivre les principales perspectives économiques régionales qu’offre la transition mondiale vers la consommation carboneutre, en collaboration avec les provinces et les territoires, ainsi qu’avec les partenaires autochtones, les partenaires syndicaux, l’industrie, les municipalités et les experts. La mise en œuvre de ces possibilités permettra de créer des emplois durables dans tout le Canada.

Déjà, Ressources naturelles Canada (RNCan) appuie la création d’emplois grâce à des projets et des programmes ambitieux dans les secteurs de l’énergie, de la foresterie et de l’exploitation minière, partout au pays. RNCan travaille également avec Emploi et Développement social Canada pour établir des domaines de croissance dans le secteur de ressource naturelle et d’autres secteurs clés, de manière à recycler la main-d’œuvre des industries à fortes émissions et remédier ainsi aux pénuries dans les secteurs émergents.

Le budget fédéral de 2022 a annoncé des mesures qui offriront quelque 500 000 occasions de formation et d’emplois à la population canadienne, lui permettant ainsi de tirer profit de nouvelles possibilités, notamment dans les secteurs de l’énergie propre. Ces investissements comprennent le Programme de solutions pour la main-d’œuvre sectorielle au montant de 960 millions de dollars, qui aide tant les travailleurs que les employeurs à adopter des solutions qui répondent aux besoins actuels et émergents en matière de main-d’œuvre. De plus, le gouvernement poursuit son engagement à lancer un centre de formation pour les emplois verts qui aidera la main-d’œuvre de divers secteurs et métiers à améliorer leurs compétences ou à en acquérir de nouvelles afin de se placer à la fine pointe de l’industrie carboneutre.

En juillet 2021, RNCan a lancé un processus de consultation afin de guider le processus législatif de soutien à ces efforts. La population canadienne a été invitée à soumettre des mémoires sur les propositions de Transition équitable. Elle a soumis plus de 30 000 commentaires par courriel. De plus, le gouvernement a organisé 17 tables rondes avec un éventail d’intervenants, notamment des représentants des travailleurs et des partenaires syndicaux, de l’industrie, du milieu universitaire, d’organisations non gouvernementales, de jeunes et d’experts en compétences, en formation, en diversité et en inclusion. Le gouvernement est également en discussion avec les provinces, les territoires et les partenaires autochtones pour entendre leurs points de vue.

Le Canada a tous les atouts nécessaires pour prospérer dans un monde à faibles émissions de carbone. Même si la transformation des systèmes énergétiques prendra du temps, le gouvernement demeure résolu à prendre des mesures audacieuses pour décarboniser ses secteurs de l’énergie et des ressources naturelles, et à bâtir une économie plus propre et plus prospère dont tout le monde profitera.

Présentée à la Chambre des Communes
Elizabeth May (Saanich—Gulf Islands)
26 septembre 2022 (Pétition n° 441-00707)
Réponse du gouvernement déposée
14 novembre 2022
Photo - Elizabeth May
Saanich—Gulf Islands
Caucus Parti Vert
Colombie-Britannique

Seules les signatures validées sont comptées dans le nombre total de signatures.

Avis relatif aux pétitions