Passer au contenu Début du contenu
Start of content

431-00224 (Affaires étrangères)

Pétition papier

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition au gouvernement du Canada

Nous, soussignés, résidents du Canada, attirons l’attention du gouvernement du Canada sur les éléments suivants :

Attendu que :

  1. Le 18 mai 2020, 29 années se seront écoulées depuis que les habitants du Somaliland ont déclaré leur indépendance;
  2. La déclaration d’indépendance du 18 mai 1991 a été prononcée après des années de violations des droits de la personne documentées et perpétrées par l’État somalien à l’endroit de la population civile du Somaliland;
  3. En 2001, le Somaliland a établi une nouvelle Constitution. Depuis, le Somaliland a créé sa propre monnaie, sa banque centrale, ainsi qu’une économie de libre marché prospère. La paix a été rétablie au pays, qui a établi une commission judiciaire et électorale indépendante et qui a mis en place une démocratie stable et multipartite;
  4. Le 13 novembre 2017, le Somaliland a tenu ses troisièmes élections présidentielles. Le gouvernement britannique a financé une mission internationale de surveillance électorale comprenant 60 membres. Des membres provenant de 27 pays y ont pris part. Les observateurs internationaux ont félicité pour le Somaliland pour la tenue d’élections pacifiques et bien organisées;
  5. De 2015 à 2017, le Somaliland a connu des sécheresses extrêmes; du bétail et des récoltes ont été perdus. La population locale a souffert de malnutrition, de manque d’eau et de manque de fournitures médicales. Il y a eu des centaines de morts et des milliers de personnes sont toujours déplacées en raison de la perte de leur bétail et de leurs biens;
  6. Pour qu’une démocratie soit stable et pacifique, il faut investir dans les infrastructures comme les puits servant à extraire de l’eau, les écoles, les bibliothèques, les centres sportifs, les centres de santé communautaires, les routes, les barrages et les services de police;
  7. La reconnaissance internationale de la République du Somaliland comme un État autonome permettrait d’attirer des investissements étrangers, ce qui se traduirait par un accès direct à de l’aide en cas de catastrophe et à des investissements dans les infrastructures. Ces investissements renforceraient la sécurité, stimuleraient le développement économique, réduiraient la migration illégale et le recrutement par les extrémistes et consoliderait la démocratie dans l’une des régions les plus instables au monde.

PAR CONSÉQUENT, nous demandons que le gouvernement du Canada reconnaisse la République du Somaliland comme un État autonome, ce qui pourrait se traduire par des investissements étrangers, un accès direct à de l’aide au développement, à de l’aide étrangère en cas de catastrophe et à des prêts pour investir dans le développement des infrastructures.

Réponse du ministre des Affaires étrangères

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : L'honorable François-Philippe Champagne

Le gouvernement du Canada reconnaît le Somaliland comme une région semi-autonome et importante de la République fédérale de la Somalie. La position canadienne est conforme à celle de la communauté internationale et maintient qu’il incombe au gouvernement fédéral de la Somalie et au Somaliland de déterminer, à leur discrétion, le cours et la nature de leur relation actuelle et future.

Le gouvernement du Canada voudrions également saisir cette occasion pour reconnaître les progrès considérables réalisés dans la région du Somaliland, auxquels les habitants et les membres de la diaspora ont grandement contribué. Plus précisément, le Canada tient à reconnaître les progrès réalisés concernantles efforts de consolidation de la paix et de développement démocratique, le meilleur exemple étant les élections de novembre 2017. Celles-ci constituent une réalisation remarquable et donnent un exemple positif pour le reste de la Somalie et de la région.

Le Canada continuera de travailler avec les membres de la communauté internationale pour aider à renforcer la capacité du gouvernement fédéral de la Somalie et de ses régions. Le Canada est déterminé à accroître sa contribution dans la région du Somaliland par l’entremise de son ambassade à Nairobi. Des fonctionnaires de l’ambassade se rendent fréquemment à Hargeisa et collaborent avec de nombreux acteurs en vue de promouvoir nos priorités communes.

Le gouvernement du Canada collabore régulièrement avec le gouvernement de la République fédérale de la Somalie et de nombreux acteurs, y compris des organisations non gouvernementales. Toutes les missions du Canada à l’étranger ont le mandat de promouvoir des stratégies inclusives qui respectent les différences sociales comme éléments clés de la promotion et du maintien de la paix. La promotion et la protection des droits de la personne et de l’égalité des genres font partie intégrante de la politique étrangère du Canada et constituent une priorité du dialogue que mène notre gouvernement avec la Somalie.

Le Canada continuera à tirer parti des possibilités offertes par les réunions multilatérales, comme la réunion de haut niveau sur la Somalie, pour sensibiliser les gens et faire connaître le soutien du Canada à la coopération entre le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux ainsi que l’importance de l’inclusion et de la collaboration. Le Canada continuera également à soutenir les objectifs de la Somalie et à veiller à la réalisation de progrès vers la paix et la sécurité, le développement durable, l’établissement d’une démocratie fédérale, la réponse aux besoins humanitaires et la fourniture de services de base à sa population.

Présentée à la Chambre des Communes
Salma Zahid (Scarborough-Centre)
1 juin 2020 (Pétition n° 431-00224)
Réponse du gouvernement déposée
20 juillet 2020
Photo - Salma Zahid
Scarborough-Centre
Caucus Libéral
Ontario

Seules les signatures validées sont comptées dans le nombre total de signatures.

Avis relatif aux pétitions