Passer au contenu Début du contenu
Start of content

431-00020 (Affaires étrangères)

Pétition papier

Langue d'origine de la pétition : Anglais

Pétition au gouvernement du Canada et à la Chambre des communes

NOUS, soussignés, résidents du Canada, souhaitons attirer l’attention de la Chambre des communes sur ce qui suit :

QUE, chaque minute, 31 personnes sont contraintes de quitter leur maison. La majorité d’entre elles vivent dans les pays les plus pauvres du monde, dans des conditions extrêmement difficiles. Conflit armé, changements climatiques, mégaprojets de développement, persécution… les causes du déplacement forcé sont multiples, interreliées et complexes.

QUE, en l’absence de démocraties inclusives et participatives qui respectent les droits de la personne, la migration forcée ne peut que s’intensifier.

PAR CONSÉQUENT, nous, les pétitionnaires, demandons respectueusement au gouvernement du Canada et à la Chambre des communes de faire plus pour s’attaquer aux causes profondes de la migration forcée. En plus d’offrir une aide humanitaire aux réfugiés et aux pays qui les accueillent, nous vous demandons :

  • d’appuyer les organisations de citoyens qui font la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de la personne;
  • d’investir davantage dans des moyens diplomatiques et pacifiques pour mettre fin aux conflits armés.

Personne ne devrait être forcé à l’exil.

Réponse du ministre des Affaires étrangères

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : L'honorable François-Philippe Champagne

Le gouvernement du Canada demeure très préoccupé par la situation des personnes déplacées de force, et contribue activement aux interventions internationales auprès des réfugiés et s’emploie à améliorer la façon dont la communauté internationale collabore pour aborder ces situations. Compte tenu du nombre record de personnes à travers le monde qui sont forcées de quitter leurs domiciles, les déplacements constituent l’un des enjeux mondiaux les plus urgents de notre époque.

Par l’entremise de l’aide humanitaire internationale du Canada, nous aidons les organismes des Nations Unies et les organisations non gouvernementales à améliorer la protection des personnes déplacées de force. Par exemple, le Canada a fourni un soutien direct au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés aux fins d’une collaboration avec les autorités nationales et d’autres organisations en vue d’aider et de protéger les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ainsi que pour trouver des solutions à leurs situations.

En outre, le Canada participe activement à des forums et des processus internationaux axés sur l’amélioration des interventions visant à régler les situations des réfugiés. Le Canada, de concert avec une très grande majorité des États membres des Nations Unies, a voté en faveur du Pacte mondial sur les réfugiés, un document qui vise à améliorer la façon dont la communauté internationale répond aux besoins immédiats des réfugiés, à favoriser des solutions à long terme pour ceux-ci, et à accroître le niveau de soutien accordé aux collectivités qui accueillent un nombre important de réfugiés.

Le Canada a également joué un rôle actif dans le processus d'élaboration du Pacte mondial pour les migrations (PMM) et a collaboré étroitement et de manière constructive avec des partenaires traditionnels et non traditionnels afin de parvenir à un accord sur ces questions importantes et complexes. La négociation fructueuse du PMM souligne la valeur du dialogue multilatéral sur des questions mondiales cruciales et le rôle que les Nations Unies peuvent jouer pour soutenir un système international fondé sur des règles.

Le Canada est fermement résolu à trouver des solutions diplomatiques et pacifiques qui favorisent la stabilité dans les États fragiles et touchés par des conflits. Les efforts du Canada ont porté sur l’amélioration de la paix et de la sécurité, la protection des droits de la personne, la promotion de la stabilité et l’aide aux personnes qui en ont le plus besoin dans le monde. En août 2016, le gouvernement du Canada a mis sur pied le Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP) afin de fournir une plateforme pangouvernementale pour prévenir, atténuer et régler les conflits violents et les crises à l’étranger. Par l’entremise du PSOP, le Canada collabore avec des alliés et des partenaires pour prévenir les situations émergentes et continues de conflits violents et de fragilité des États, et y réagir de manière coordonnée et pangouvernementale.

Présentée à la Chambre des Communes
Kevin Waugh (Saskatoon—Grasswood)
10 décembre 2019 (Pétition n° 431-00020)
Réponse du gouvernement déposée
22 janvier 2020
Photo - Kevin Waugh
Saskatoon—Grasswood
Caucus Conservateur
Saskatchewan

Seules les signatures validées sont comptées dans le nombre total de signatures.

Avis relatif aux pétitions